Ma tribu

Famille je vous aime …

J’ai fait plein d’enfants comme on me  dit souvent . Je dirais plutôt que c’est mes enfants qui m’ont choisi pour faire de moi leur mère.

5 en tout et si c’était à refaire je ne changerais rien. Même si c’est un boulot à plein temps  d’être maman d’une telle fratrie. On est pas seulement maman mais aussi chef d’entreprise . Car gérer autant d’enfants c’est comme gérer du personnel. Seule différence on est joignable h 24 et on ne connait pas les jours fériés et encore moins les vacances !

La maison et la vie de chacun doivent  être  appréhendées avec souplesse. Il faut savoir s’adapter aux aléas de la vie et aux caractères de chacun qui sont bien évidemment tous différents . On ne peut avoir l’ambition de gérer cette tribu comme il s’agissait d’une petite armée . Chaque personne (Et oui les enfants sont des personnes) a sa sensibilité, son caractère et ses besoins propres.
Les relations entre chaque membre de la fratrie sont importantes. Tous les enfants participent  au quotidien de la famille dont font partie les tâches menagères en fonction de leur capacité. Les rapports entre les aînés et les plus petits sont aussi très enrichissants, un échange mutuel  très gratifiant pour les  grands et stimulant pour les petits.

Les petits sont aidés par les grands tout en respectant leur apprentissage de l’autonomie.

Une entraide se met en place naturellement. Chaque enfant est attentif aux besoins des autres membres de la famille. 

Cest ainsi que les petits derniers deviennent vite débrouillards.

Et l’amour dans tout ça ?

Il y en a beaucoup ! Du condensé d’amour ! Car il est vrai que dans ce tohu-bohu perpétuel il n’est pas facile pour chacun de s’exprimer.  

Ce qu’il manque dans cette famille c’est le … temps .

Alors on va vite a l’essentiel. Parfois avec maladresse et brutalité mais toujours avec affection.  Il règne beaucoup d’ amour dans ce foyer, de partage et ils savent tous qu’ils pourront compter sur chacun des membres de la tribu quand l’un d’eux trébuche ou va mal.

Ils me motivent et sont la raison pour laquelle chaque matin je me lève avec le sourire.

Ces enfants que j’ai mis au monde m’apportent beaucoup au quotidien. Je ne leur ai pas faciliter les choses en leur donnant plein de frères et soeurs mais je pense malgré tout qu’ils savent qu’ils ont tous une part importante dans mon coeur et dans ma vie et même dans mon entreprise Mémamnali  dont le nom vient de chaque prénom de mes enfants.

Publicités

Laisse moi faire !

Les bébés ont un besoin constant d’attention, ils ont besoin du cadre rassurant que représentent les bras de leurs parents. On peut le porter dans un matelas appelé Topponcino imaginé par Maria Montessori. Il s’agit d’un matelas de soutien et de portage pour nouveau né. Il lui permet de se sentir en sécurité par le fait d’être maintenu et entouré.

DSC_0514 (2)

Une fois ce besoin conforté, il arrive un moment où il se tourne vers l’extérieur et commence à vouloir découvrir le monde. Les interactions avec la maman, le papa et les autres membres de la famille le stimule et lui donne envie d’approfondir ses découvertes.

La vue, l’odorat, le toucher, le goût, l’ouïe sont des sens qui sont déjà développé in utéro mais une fois dans les bras de maman tous ces sens sont en ébulittion !

Bébé va vouloir aller à la découverte de tout ce monde qu’il entoure.

DSC_0363

Bébé a soif d’ autonomie et nous devons l’accompagner dans ses découvertes avec un regard bienveillant . Il faut le laisser faire ses propres expériences dans un cadre sécurisé et adapté à son âge .

Comme le préconisait Mme Montessori, il faut aider son enfant à faire les choses tout seul. C’est le meilleur des apprentissage !

 

Balles préhension Montessori en tissu  bio colorées et très jolies ainsi qu’un rembourrage en ouate de coton bio. Balles que vous pouvez trouver sur ma boutique.

Cubes hochet d’éveil . En coton bio coloré et texturé avec des rubans pour que les petits doigts de bébé développent leur agilité. Egalement dispo.