Vous dormez comment avec bébé ? Cododo ou pas ?

benefits-of-cosleeping-with-baby

 

Pour ou contre le cododo ?

Pourtant pratiqué par de nombreux parents, et dans certains pays depuis la nuit des temps, le cododo fait débat. Pour certains, faire dormir bébé dans le lit parental offrirait un cadre sécurisant et faciliterait l’allaitement. Pour d’autres au contraire, cette pratique ferait courir un grand risque au bébé tant sur le plan de la sécurité que de son développement psychique. Zoom sur un sujet qui divise.
Au Japon, les enfants dorment traditionnellement avec leur mère jusqu’à l’âge d’environ 3 ans. En Chine, le sommeil partagé est la norme, ainsi qu’en Océanie, en Asie, en Afrique.

cosleeping-korea

Saviez-vous que dans certains pays comme le Japon ou l’Inde, faire dormir son bébé seul dans sa chambre, alors que les parents sont à deux dans leur lit, est considéré comme cruel ? Plus proche de nous, en Suède, presque tous les bébés de 3 mois partagent la chambre de leurs parents, et 65% d’entre eux dorment carrément dans le lit parental ! Au Danemark, en Autriche, en Australie, ce sont aussi entre 30 et 40% des enfants de 3 mois qui partagent le lit de leurs parents.  Alors, que faut-il en penser ?

A bien y regarder, on trouve beaucoup d’avantages au cododo. Le premier est qu’il permet d’atténuer la fatigue de la maman. Au lieu de se lever pour aller dans la chambre du bébé, de rester assise pour allaiter son enfant, elle peut offrir son sein à son bébé, en position allongée. La maman est plus reposée et elle est disponible. En outre, le bébé y puise un confort indéniable. Les membres de la Leche League sont les plus vifs défenseurs du cododo. Ils y voient une nécessité biologique pour le nourrisson autant qu’une facilité pour la mère de le nourrir sans avoir à se lever à chaque fois que l’enfant a faim. De plus, le cadre sécurisant du lit conjugal (qui devient familial) rassure le bébé et lui assure un bon développement.

Le cododo serait un frein à l’intimité des parents…

cododo_bebe_parents

L’un des principaux avantages du « sommeil partagé » est de pouvoir maintenir un contact physique étroit entre la maman et son bébé.  Un lien très fort s’est, en effet, créé durant la grossesse et le cododo permet de faire la transition en douceur, de rassurer le nouveau-né. Le sommeil partagé est aussi un bon moyen de garder un œil sur lui et de réagir plus rapidement en cas de problème. Mais bien sûr, certains les spécialistes de la petite enfance ne voient pas cela du même œil. Selon les détracteurs du cododo, le bébé n’a pas sa place dans le lit des parents. Ils y perdraient leur intimité et il serait vital selon eux que le bébé apprenne à dormir seul dès la sortie de la maternité.
Mais le sommeil partagé est aussi (et surtout) pointé du doigt pour des raisons de sécurité : danger de chute, d’étouffement du bébé par un oreiller/une couette, voire même par l’un des parents…  Les risques semblent nombreux selon une étude publiée dans le British Medical Journal en 2013.

Le cododo : Un choix instinctif

L’envie de pratiquer le co-sleeping dépend beaucoup du vécu de la grossesse et de l’accouchement. Si, enceinte, on a craint pour la vie de son enfant, si l’accouchement a été difficile, la maman se sent « dépossédée » de son bébé. Le sommeil partagé semble être un moyen de réparer ce manque, même si on peut aussi faire du peau à peau avec son bébé durant la journée.
Que l’on dorme ou non avec bébé, voici les règles à suivre pour un sommeil paisible :

Eviter de faire dormir un bébé sur une surface molle comme un lit d’eau, sur un divan, dans un siège d’auto, dans une balançoire ou dans un porte-bébé. Et ne le laissez pas seul dans un lit d’adulte.

Ne jamais dormir avec son bébé si vous ou votre compagnon est épuisé ou avez consommé de l’alcool, ou des médicaments.

Ne jamais laisser le bébé dormir avec un autre enfant, un animal ou quelqu’un d’autre que ses parents.

Toujours faire dormir bébé sur le dos, que ce soit pour la nuit ou pour la sieste.
Retirer tout oreiller de même que les couvertures lourdes, les couettes, les édredons et les doudous. Il est plutôt suggéré de vêtir le nouveau-né d’une combinaison pour la nuit si on craint qu’il ait froid.

S’assurer que l’espace où le bébé dort est sécurisé afin qu’il ne tombe pas ou qu’il ne se retrouve pas coincé.

Astuce : Pensez aux berceaux et aux lits cododo ; collés et attachés contre le lit parental, ils permettent au bébé de se sentir rassuré et en sécurité tout en ayant un espace à lui. La maman peut allaiter sans se fatiguer et les parent gardent leur espace conjugal. En toute sécurité pour bébé.


L’emploi du Topponcino (matelas nouveau né imaginé par Montessori) est parfait pour passer le bébé du lit parental jusqu’à son propre lit sans risquer de réveiller bébé. En effet sur son Topponcino bio bébé gardera la chaleur et l’odeur de ses parents, il sera rassuré même seul dans son lit et ne se réveillera pas au contact du lit froid et de son odeur différente.

Pour rappel :

  • En Chine, 90% des bébés de 3 mois dorment près de leur maman
    Au Japon, 65% des bébés de 3 mois dorment près de leur maman
    En Norvège et en Suède (pays ou le taux d’allaitement à la naissance est de 99%) : 50% des bébés de 3 mois dorment près de leur maman dans le même lit ou dans un lit de cododo.

Et vous ? Comment passez vous vos nuits ? Et les futures mamans comment envisagez vous les nuits avec bébé ?N’hésitez pas à nous donner vos réponses en commentaires 🙂

Publicités

Mon meilleur allié grossesse : mon coussin Ecolo !

Toutes les futures mamans connaissent cette sensation de gêne  et d’inconfort quand bébé commence à prendre de la place. On ne sait plus comment s’assoir, se coucher confortablement. On est un peu comme un chat qui tourne dans tous les sens avant de trouver la bonne place pour se coucher.

Heureusement il existe des coussins rempli de billes qui s’adaptent à la forme de votre corps et vous apporte tout de suite un soutien et un confort immédiat. On peut placer le coussin comme on le souhaite afin de soulager les petites douleurs ou inconfort du à la grossesse.

J’ai fait ce coussin pour ma fille qui connait elle aussi les joies de la grossesse.

DSC_0963

Je l’ai voulu (fidèle à moi même et à ma démarche écologique) tout en tissu bio et pour le remplissage j’ai choisi les balles de millet bio. Pour le motif j’ai choisi de faire des nuages et mon petit hibou Mémamnali toujours présent !

Le millet c’est ca  :

millet

Une graine que l’on peut consommer mais dont on peut aussi utiliser la balle c’est à dire l’enveloppe de la graine afin de faire des coussins.

Cette matière végétale est anti acariens et elle possède des vertus qui facilitent le sommeil. La souplesse de ses graines permet au coussin d’épouser parfaitement les courbes de votre corps et de vous procurer ainsi un confort immédiat.

Le coussin peut aussi être un grand allier lors de l’accouchement. Les positions de travail seront plus facile.

Dès les premiers mois d’allaitement il est aussi d’un grand secours comme soutien pour le bébé et le bras de maman qui porte son bébé pour la mise au sein. Moins de tension dans le dos et les épaules et une meilleure position de l’enfant.

Ce coussin peut par la suite se  transformer en transat pour bébé et le maintiendra  quand il apprendra à s’asseoir.

Si vous désirez en savoir plus ou en  acquérir un, contactez moi sur ma boutique par ici http://www.alittlemarket.com/puericulture/fr_sur_commande_coussin_grossesse_allaitement_avec_sa_housse_-15077369.html

ou par mail .