La vie en couleur

La vie en couleur selon le tout petit

Les enfants sont attirés par les couleurs

Fondamentales dans le développement de votre progéniture, les couleurs sont les premiers éléments à partir desquels elle va expérimenter son sens de la vue.

Vous l’avez sans doute remarqué ; le tout-petit est systématiquement attiré par les couleurs vives ; c’est parce que les stimulations visuelles qu’elles génèrent enrichissent ses connexions neuronales.

Les couleurs, ou plutôt le changement de couleurs d’un élément à l’autre, est le premier critère de différenciation auquel se fie l’enfant quand sa vision est encore en construction. Il garde l’habitude de toujours associer un objet à une ou des couleurs, et donc utiliser la couleur pour reconnaître les choses. C’est pourquoi il est capital de l’entourer d’objets aux couleurs variées. Attention cependant à ne pas le submerger que de couleurs qui « flashent », vous risquez de saturer ses capacités d’assimilation. À l’inverse, s’il n’est confronté qu’à des tons pastel, il ne sera pas assez stimulé. Un bon équilibre entre les couleurs nettes et les couleurs nuancées est donc souhaitable.

Evitez le rose pour les filles et le bleu pour les garçons

Bleu, vert, rouge, jaune… Ne négligez aucune des couleurs primaires, car toutes lui seront utiles. Si vous décorez une chambre spécialement pour son arrivée, pensez-y ! Le tout-rose pour les filles et tout-bleu pour les garçons n’est pas recommandé : préférez le mélange ! On laisse désormais les idées reçues au placard pour mieux piocher dans la palette de couleurs qui s’offre à nous. On pense blanc lumineux, vert amande tendre, variations de jaunes toniques, quelques nuances de pastel, du gris souris, et pourquoi pas un bleu rétro ? Ce qu’il faut savoir, c’est que toutes les couleurs sont permises à condition de bien savoir les associer.

pexels-photo-459953

 

Et n’oubliez pas une chose ; puisque la couleur sert au bébé à différencier les choses, elle va rapidement lui servir à les choisir. C’est donc en préférant certaines couleurs et en délaissant d’autres qu’il commence à affirmer ses goûts, et donc à se construire en tant qu’individu.

Petit guide des couleurs

Dans l’ouvrage La couleur des émotions (1)

« La joie est représentée par le jaune car elle brille comme le soleil et fait vibrer le cœur telle une abeille.

La tristesse par le bleu car elle refroidit le cœur comme un jour de pluie. Parfois, des larmes coulent des yeux.

La colère est symbolisée par le rouge car elle brûle tout sur son passage telle une flamme destructrice. Parfois, tu déverses ta colère sur les autres.

La peur est représentée par le noir car elle se cache dans la nuit. Quand on a trop peur, on peut devenir méchant.

La sérénité est représentée par le vert car elle est légère comme une feuille au vent. Quand on est apaisé, la vie se déroule aisément et tout semble facile.

Quand on connaît les émotions, il est plus facile de les comprendre. Savoir ce que l’on ressent, c’est important.

Le livre se termine par une question : « Peux-tu me dire ce que tu éprouves ? ». »
La couleur des émotions de Anna Llenas (éditions Quatre Fleuves)

La perception des couleurs au fils des mois

Premières semaines : Le nouveau-né perçoit la luminosité du rouge par contraste en opposition aux autres couleurs.

Avant 6 mois : Le bébé est sensible aux forts contrastes que sa vision encore confuse lui permet de percevoir.

Entre 6 mois et 1 an : Il prend conscience qu’il existe des couleurs différentes… Même s’il ne les dissocie pas encore les unes des autres !

Puis… il va perfectionner et affiner sa vue, apprendre notamment à reconnaître les couleurs primaires.

Balle coloré Montessori

 

 

Crédit photo: Pexels.com

Publicités