Le souffle 

Le premier souffle comme le dernier sont des étapes symboliques de la vie. On prend ce que la vie nous offre et on rend ce qu’elle nous a donné dans un ultime souffle.

La respiration est un élément vital pour notre corps mais aussi pour notre esprit. On parle d’inspiration au sens de prendre de l’air pour nourrir les cellules de notre corps mais aussi de laisser venir les idées dans notre esprit.

La nature est une source constante d’inspiration. Elle est changeante à chaque saison. Chaque jour est différent de l’autre…

Laisser le souffle du vent caresser son visage, ses cheveux, son corps. Se laisser aller et être dans l’instant en communion avec les éléments . Cette légère brise, le bruit du feuillage qui frissonne dans les arbres, le clapoti de l’eau, le pépiement joyeux des oiseaux.

Laisser tous ces éléments extérieurs à soi, prendre le dessus et ne faire que les accueillir dans la pleine conscience des choses.

Se laisser aller également à ressentir son corps dans cet instant. L’écouter dans son intégralité, lui laisser la parole avec bienveillance.

Ressentir le souffle de la vie transmit par cette nature généreuse et bienfaitrice. Ressentir son propre souffle qui s’apaise dans un silence. Accepter la plénitude que nous procure cet instant. L’accueillir et le savourer car il est éphémère  comme chaque moment de son existence et se dire que le bonheur est là dans tous ces souffles…     

Publicités

A vivre sans passion…

La passion est déraisonnable diront certains.  Les peureux, les frileux  de l’existence qui restent bien sagement à attendre que le temps passe. Ils regardent les autres passer, pas de prise de risque, pas de surprise. Pas de vague…

Mais quel ennui profond ils ressentent ! Un beau jour on se réveille et on contemple son existence et on se dit : « et voilà c’est déjà fini ? Qu’est ce  que j’ai fait de ma vie ? Ai je été heureux(se) ? Ai je apporté du bonheur aux autres ? Ai je été utile ?  »

La vie est un risque de tous les jours. La vivre passionnément est une façon de la prendre à bras le corps. On se saisit de chaque instant comme si cela pouvait être le dernier.

Savourons chaque opportunité que nous rencontrons. La vie est un chemin long certes mais le voyage est très rapide. Nous avons une multitude de choix, de possibilités qui s’offrent à nous. Chaque pas que nous faisons l’un après l’autre, est un risque de l’on prend. Un pari sur le futur. Une hypothèse, un espoir…

Moi j’ai choisi de vivre de cette façon. D’arrêter d’avoir peur du lendemain. Du regard des autres, des incertitudes. Je fonce dans la vie et tant pis si les embûches, les problèmes se dressent devant moi. Je ferais face. A chaque problème une solution existe.

Bien entendu la vie n’est pas un long fleuve tranquille, c’est ce qui fait son charme.

Comment apprécier les bons moments si nous ne rencontrons pas des jours « sans »

Des jours tristes où tout va mal, ou rien ne se passe comme on le voudrait. Les jours où des coups durs nous tombent dessus comme pour nous mettre à l’épreuve.

Alors ces jours on relève la tête, bombe le torse et on se dit cette phrase de Nietzsche au combien célèbre mais tellement juste : « Ce qui ne tue pas rend plus fort ».

Ne pas se laisser abattre, se laisser aller à la raison.

Etre raisonnable et se faire un raison. C’est abandonner …

La vie met ses épreuves sur notre chemin pour une raison c’est certain. Je n’ai pas la prétention d’avoir toutes les réponses. Mais ce que  je sais c’est que ces raisons sont sûrement valables.

Je vois ces épreuves comme un moyen de se dépasser, de s’améliorer. Comme si nous devions perpétuellement retravailler des choses que nous n’avons pas acquise dans une autre vie. Une vie précédente.

Il faut alors écouter son coeur, au plus profond de soi et prendre les bonnes décisions même si elles nous font peur. Car oui la raison est toujours là pour nous protéger de ce que nos passions pourraient nous faire faire. Des choses qui nous paraissent  folles et inconscientes. C’est elle qui dressent ces questions et ses hésitations dans notre esprit et qui sème le doute et l’hésitation. Faut il pour autant les écouter ???

A vivre sans passion, on vit sans vivre vraiment…