#deuilpérinatal – A toi, petite maman meurtrie

Parce que la vie n’est pas un chemin sans embuche… Il arrive parfois qu’elle ne soit pas tendre avec nous. Voici un témoignage comme je les aime, criant de vérité. Je le partage ici qu’il puisse aider en faisant son chemin parmi vous. Un blog à suivre dans tous les cas car on y parle de tout, des joies et des chagrins que nous apportent la vie de parents.

Parents - Paranges

Hier encore, tu nageais dans le bonheur. Ou pas. Tu étais peut-être pleine de doutes et avec une trouille bleue de ce qui allait se passer ensuite. Tu te posais des tas de questions sur le futur. Tu ne savais pas du tout comment on fait pour aimer un bébé, et tu étais peut-être terrorisée.

T’avais un bébé qui grandissait dans ton ventre, et ça, c’était l’expérience la plus dingue que t’as jamais vécu.

Et puis il y a eu LE MUR.
Le TGV, le 38 tonnes, l’explosion, les coups de feu, la chute du 50ème étage.

On t’a ouvert le thorax, on a arraché ton cœur avec une pelle a tarte, on l’a roué de coups, puis jeté sur l’autoroute où il s’est fait rouler dessus des heures durant.

Puis, on te l’a rendu, on l’a recousu à vif, et on t’a demandé de rentrer chez toi, l’âme meurtrie…

View original post 384 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s