L’allaitement perturbe-t-il vraiment le sommeil de la mère et de l’enfant ?

breast-feeding-1709705

Sommeil et allaitement sont-ils difficiles à concilier ?

Les bébés nourris au sein, entend-on souvent, se réveillent plus souvent la nuit et dorment moins. Mais leur sommeil est-il vraiment davantage perturbé que s’ils prenaient le biberon ?
Ah, le sommeil et l’enfant ! Vaste sujet car souvent, beaucoup d’entre nous s’attendent à ce que, rapidement, les bébés « fassent leurs nuits ». Et le must, avouons-le, serait qu’ils s’endorment seuls sans rechigner.
Maria Montessori en parle très bien : « Avant l’arrivée du premier enfant, le couple vit dans l’univers qu’il s’est créé. Il profite de ses soirées en s’adonnant à des passions diverses comme lire des livres, regarder la télévision, aller au restaurant, au cinéma, ou encore sortir entre amis. L’arrivée de l’enfant chamboule cette organisation. La liberté des parents à faire ce qu’ils prenaient plaisir à faire se retrouve très largement réduite. C’est pourquoi les parents veulent donner le plus tôt possible un « rythme » à leur enfant, je ne dis pas que ce n’est pas important d’avoir un rythme, mais plutôt qu’il faut prendre en compte les besoins de l’enfant et s’attacher aux signaux qu’il nous montre. »
Si les parents sont convaincus que donner un rythme prime sur tout le reste, c’est que cette certitude est relayée par les ouvrages grand public tel que le livre de Marie Thirion et Marie-Josèphe Challamel. Dans « Le sommeil, le rêve et l’enfant (Albin Michel) », les auteurs affirment notamment qu’au-delà de 8 semaines et un poids de 5 kilos, les bébés ont des réserves énergétiques suffisantes pour « tenir » toute la nuit sans manger. S’ils continuent à se réveiller et à réclamer, c’est qu’ils sont « en train de faire fausse route dans leur organisation cérébrale de sommeil ».

« Je ne dis pas que ce n’est pas important d’avoir un rythme, mais plutôt qu’il faut prendre en compte les besoins de l’enfant et s’attacher aux signaux qu’il nous montre » Maria Montessori

Parfait pour rassurer les parents n’est-ce pas ? Les enfants, auraient, selon les auteurs, « besoin d’un petit coup de main éducatif sans trop tarder » (Ce qui reviendrait à ne pas donner de repas d’endormissement, ne pas aider le bébé à s’endormir, arriver à supprimer les repas de nuit). Rappelons tout de même que d’après Kathleen Auerbach, spécialiste bien connue de l’allaitement, à 8 semaines, les bébés prennent environ 30% de leur ration alimentaire entre minuit et 8 heures du matin…) Et Maria Montessori d’ajouter : « L’enfant doit avoir le droit de dormir quand il a sommeil, de s’éveiller quand il a fini de dormir, et de se lever quand il le veut. »
Les mamans qui optent pour le biberon n’ont pas de meilleur sommeil que celles qui allaient, c’est une idée reçue
Pour les bébés allaités, ce serait encore plus compliqué ! Ces nourrissons, entend-on, se réveillent plus souvent la nuit et dorment moins. Les mamans qui allaitent seraient, du même coup, plus fatiguées. Qu’en est-il en réalité ? Des chercheurs se sont penchés sur le sujet et l’étude a été publiée dans la revue Pédiatrics.
En étudiant les différentes phases de sommeil des mamans qui allaitent ou non, la fragmentation de leur sommeil, leur sensation de fatigue objective et subjective, leur temps total de réveil nocturne, même la qualité et la profondeur de leur sommeil, explique Marie Charbonniaud sur Naître et Grandir, ils n’ont pas trouvé de différences, en ce qui concerne la quantité de sommeil, entre les mères qui allaitent exclusivement, celles qui donnent le biberon ou même celles qui combinent les deux. De façon certaine, affirment-ils, celles qui optent pour le biberon n’ont pas de meilleur sommeil.
En particulier parce que, même si les mamans qui allaitent se réveillent plus souvent que les autres, elles se rendorment plus vite – sous l’effet soporifique de la prolactine – et, puisqu’elles allaitent parfois couchées, cela facilite encore plus leur capacité à se rendormir. La prolactine aurait même un effet sur la qualité « reconstructrice » du sommeil de la maman, en plus d’avoir un effet hypnotique sur le bébé.
Les mères qui donnent le biberon, quant à elles, seraient davantage exposées à la lumière et l’activité physique à cause de la préparation de ce biberon.
A SAVOIR
-A la naissance, les cycles de sommeil sont beaucoup plus courts que chez l’adulte
-Le lait maternel est plus digeste que le lait maternisé, il est donc absolument normal que votre enfant réclame plus souvent à manger. Pour autant, cela signifie-t-il qu’il dormira moins ou moins bien ? Pas du tout. Des études récentes ont montré que, bien souvent, les mères d’enfants allaités au sein avaient une meilleure qualité de sommeil. Plusieurs raisons à cela : elles peuvent allaiter couchées et se rendorment plus vite après la tétée n’ayant pas à se lever, allumer la lumière, préparer le biberon dans la cuisine.
Sources
Mon bébé dort bien, Balland/Jacob-Duvernet – Edwige Antier,
Les rituels du coucher de l’enfant. Variations culturelles, ESF. Ce livre nous révèle que seul l’Occident attend de ses bébés qu’ils s’endorment seuls dans leur coin.
L’Enfant de Maria Montessori, Broché – 25 février 2016
https://www.leblogallaitement.com
Métiers de la petite enfance, décembre 1995, Dr Hélène Nédelcoux

Publicités

Parentalité positive… 

… pour les aider à grandir autrement.

Photo LP/MATTHIEU DE MARTIGNACLe Parisien

Peut mieux faire serait-on tenté de dire à Thierry Ardisson et à son émission Salut les Terriens qui, voulant évoquer la parentalité positive, a surtout véhiculé des clichés sur ce nouveau rapport à l’enfant. Non l’éducation bienveillante n’est pas une « utopie délicieuse » ; elle est au contraire concrète et ce à tous les stades de la vie !

Démonstration
Sur sa page Facebook, la psychothérapeute Isabelle Filliozat (1) prévient ses internautes ; évoquant la chronique de Natacha Polony, journaliste dans l’émission de Thierry Ardisson, elle précise : Interviewée chez moi pendant un peu plus de 2 heures par une journaliste, le reportage une fois coupé et monté ne fera que quelques minutes à l’antenne. » Et de fait, les défenseurs de l’éducation sans violence ont constaté des raccourcis, voire de la moquerie de la part des intervenants sur le plateau. Pourtant, il n’y a pas de quoi rire avec la parentalité positive à l’heure où 87 % des enfants subissent quotidiennement des pratiques punitives et coercitives auxquelles les parents ont recours à titre éducatif. (Source Le Parisien).
Une bonne nouvelle cependant, les jours de la fessée seraient comptés suite à la proposition de loi pour interdire toutes les «violences éducatives ordinaires» à l’encontre des enfants. Difficile en effet de ne pas penser que la proposition de loi déposée le 22 février, visant à interdire les violences éducatives ordinaires (VEO), ne sera pas adoptée. Elle compte en effet, depuis ce vendredi, un soutien poids en la personne de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.
Mais qu’est-ce-que l’éducation positive ?
Egalement appelée éducation bienveillante, éducation respectueuse, discipline positive ou encore éducation non violente, la parentalité bienveillante consiste d’abord à communiquer différemment avec son enfant. Face à la colère par exemple, qui est une émotion, une réaction à une frustration, une injustice, le parent bienveillant essaie de comprendre, de prêter attention, plutôt que de reprocher ou de punir. Il n’y a pas de réponse unique et universelle pour répondre à une colère. Il faut savoir de quoi elle est construite, quelle qu’en soit sa cause profonde.
Plusieurs outils sont à la portée des parents. Les mots que l’on choisit tout d’abord. Au lieu de crier non avec le visage fermé, dites « stop » ! Ainsi, vous interrompez le mouvement de l’enfant. Quand vous dites « non », l’enfant est grondé, culpabilisé, alors que dans un « stop », il n’y a pas de honte, on a juste arrêté l’action.
L’organisation de rituels est également pertinente ; les enfants n’en ont peut-être pas l’air mais ils aiment quand les choses sont ordonnées, organisées. Tenez, observez la façon qu’ils ont de ranger leurs jouets : leurs doudous doivent être à cette place et pas à une autre ! Si vous construisez des séquences ordonnées de comportements, votre enfant fera les choses de lui-même, sans que vous n’ayez à lui donner d’ordres.
Une routine permet à l’enfant de se sécuriser, de s’orienter.
Et l’amour dans tout ça nous direz-vous ! Eh bien l’amour c’est la clé ! Cela peut paraître curieux, mais c’est justement lorsque l’enfant fait une bêtise qu’il a le plus besoin d’entendre et de ressentir l’amour qu’on lui porte, et c’est également de cette manière que vous, parents, aurez le plus de chances de faire en sorte que les choses rentrent dans l’ordre.

 
La parentalité positive, c’est le respect de l’enfant en tant que personne : on le traite comme on aimerait être traité, et cette pratique nouvelle gagne du terrain. Pour preuve, le Conseil de l’Europe la considère comme l’approche éducative la plus à même de respecter les Droits de l’Enfant et a entrepris de diffuser une plaquette pour la populariser…

Mais le sujet est vaste, en constante évolution ; nous y reviendrons donc sur ce blog.

 

Pourquoi je fais les soldes.

newproject_1_original-61294111267.jpg

 

La boutique Etsy Mémamnali participe aux soldes de début d’année non que je prône la consommation à tout va mais il faut bien distinguer les soldes des grandes enseignes qui veulent faire du chiffre des petits commerçants dont je fais partie . Je ne casse pas les prix, vous ne trouverez pas de « remise exceptionnelle » mais des promos qui vous permettront de vous faire plaisir et de rendre accessible à votre porte monnaie un article que vous n’auriez peut pas acheter en d’autres temps.

Les soldes sont aussi là pour permettre aux boutiques de liquider les vieilles collections , vous trouverez des réductions sur la boutique concernant les bavoirs en coton bio. J’ai besoin d’espace afin de laisser parler ma créativité et pouvoir continuer à vous proposer des articles de qualité et originaux. Je suis créatrice avant tout et j’aime travailler de nouveaux tissus bio, réfléchir aux nouvelles collections à venir.

Personnellement je fais aussi les soldes. C’est une période qui me permet aussi d’acquérir des objets que je ne pourrais  me permettre financièrement. C’est toujours un achat réfléchi avant tout. Je ne fonce pas faire les magasins, merci internet qui nous permet d’éviter la cohue. On achète principalement ce dont on a vraiment besoin en faisant seulement des achats responsables.

En effet je suis adepte du recyclage, de l’achat d’occasion, de la récup. Je fréquente Emmaeus, Le Bon Coin et l’application Vinted en autres afin de m’habiller ainsi que mes enfants. Pour l’électroménager on peut pas dire que je sois hyper dépensière, je garde longtemps les appareils, les réparant quand c’est possible. Je suis ravie de voir que les gens sont de plus en plus sensibles au recyclage et utilisent des ateliers de réparations.

Cette année j’anticipe un peu je vais certainement profiter des soldes pour nous « offrir » une nouvelle machine à laver. Celle que nous avons est en fin de course. Il faut dire que pour une famille nombreuse elle fait bien son job ! Bien entendu on fait attention, on porte les vêtement plusieurs jours s’ils ne sont pas tachés, ou sales.

Et vous comment vivez vous la période des soldes ???

 

 

Merci 2017 !

Voilà bientôt 2 ans que je me suis lancé dans l’aventure de la création d’entreprise.

Portée par un désir d’autonomie, de partage de mes passions telles que le maternage, l’écologie et bien entendu la couture, j’ai plaqué mon boulot où je ne sentais plus de passion pour enfin me dire que j’étais à ma place.

Tous les jours ne sont pas faciles entre la gestion du quotidien et le boulot qui est très chronophage surtout lorsqu’on travaille chez soi. Le travail prend énormément de place car on ne compte pas les heures tellement ce que l’on fait nous passionne.

Les retours et vos commentaires que vous me faites lors de la réception de vos colis me touchent beaucoup et m’encouragent au quotidien…

Extrait des évaluations déposés  sur ma boutique ETSY  :

…… »Un des achats qui m’a le plus servi: pour porter bébé, lui faire un écrin chaleureux et l’endormir. Petit matelas d’appoint aussi sur le canapé ou en sortie. Très beau tissu, belle matière, bien fini et envoyé dans un temps record! Merci beaucoup Mémamnali pour ce beau topponcino qui fera un beau souvenir à ma fille quand elle sera plus grande. »…..

…… »Très satisfaite, superbe qualité et finition, les meilleurs lingettes lavables que j’ai utilisé jusqu’à présent. Envoi soigné. Je recommande. « …..

….. »Ce coussin maternité m’apporte un grand confort, trés agréable. Merci »….

C’est grâce à cela que je ne baisse pas les bras et que chaque jour je me lève avec entrain afin de vous faire partager toute l’attention que vos bébés méritent ainsi que pour vous les mamans.

Le Topponcino est un produit que j’ai découvert et décidé de réaliser en coton bio car je trouve que c’est un merveilleux moyen que d’accueillir un bébé. Un écrin de douceur fait main en France dans mon atelier. Le travail artisanal est pour moi essentiel car lorsque  je couds chaque article que je propose dans ma boutique, c’est un peu de moi que je partage. Je pense à chaque petit être qui va être dorloté et chouchouté avec amour par ses parents et cela me rempli d’émotions.

Etant moi même maman de 5 enfants je sais combien ces moments sont précieux et éphémères… Alors n’hésitons pas à donner le meilleur à nos enfants sans compter la fatigue et les moments difficiles que seul un sourire de nos bout’choux peut effacer.

J’ai fait le choix il a longtemps de vivre de façon le plus écologique possible et c’est naturellement que j’ai décidé de ne proposer que des tissus bio certifiés GOTS pour mes créations.

Le maternage et le respect du développement des enfants sont aussi des sujets qui m’ont toujours beaucoup préocupé. Je me retrouve parfaitement dans les idées de Montesssori.

J’ai eu cette année la joie de voir mon produit phare le Topponcino  mis à l’honneur dans l’émission les Maternelles sur France 5:

Vous pouvez revoir ici la  vidéo du matelas Montessori Topponcino en coton bio Topponcino Mémamnali

Pour 2018 je souhaite continuer à rester proche de vous et de vos attentes en continuant à créer des belles choses bio pour tous les membres de la famille : maternage, bien être des mamans et zéro déchet sont et restent mes motivations premières quand je crée.

J’ai encore plein d’ idées en tête et de l’énergie pour continuer à vous faire plaisir. N’hésitez pas à suivre ma page Facebook afin de suivre régulièrement les nouveautés de la boutique.

Que cette nouvelle année soit prospère en sagesse, amour et partage. A bientôt…

On prépare l’hiver…

20171008_120934188855405.jpg

L’automne est une saison où on a l’impression que la nature se met en repli, en sommeil… mais en fait elle se prépare à affronter l’hiver.

J’aime beaucoup cette saison car on a encore de belles journées encore chaudes malgré les frimas matinaux.  Les couleurs de la nature sont magnifiques.  Chaque arbre va progressivement changer de couleurs avant de perdre ses feuilles en nous offrant un sublime patchwork  très inspirant. J’essaye de retranscrire cette impression dans mes choix de tissus, dans mes créations.

20171011_1703074081859601-e1507737126309.jpg
Cube sensoriel montessori en cours

 

20171007_1703571370243277.jpg
Tote bag aux couleurs automnales

C’est une période où l’on aime cocooner en restant à la maison.

Le corps et l’esprit ont besoin eux aussi de se préparer à l’hiver. C’est une période où l’on est plus fatigué car nous ne baissons pas notre rythme de vie alors que nous devrions faire comme la nature  nous mettre aussi en pause.

Je vous invite donc comme moi, à penser à prendre soin de vous. Je me remets plus sérieusement au yoga, à la méditation quand mes moments de libre me le permettent. J’ai fais de gros progrès ! Le chant et l ‘écriture sont aussi de bons exutoires qui permettent de se ressourcer sereinement.

Et vous quelles sont  vos méthodes dans cette période là ?

#deuilpérinatal – A toi, petite maman meurtrie

Parce que la vie n’est pas un chemin sans embuche… Il arrive parfois qu’elle ne soit pas tendre avec nous. Voici un témoignage comme je les aime, criant de vérité. Je le partage ici qu’il puisse aider en faisant son chemin parmi vous. Un blog à suivre dans tous les cas car on y parle de tout, des joies et des chagrins que nous apportent la vie de parents.

Parents - Paranges

Hier encore, tu nageais dans le bonheur. Ou pas. Tu étais peut-être pleine de doutes et avec une trouille bleue de ce qui allait se passer ensuite. Tu te posais des tas de questions sur le futur. Tu ne savais pas du tout comment on fait pour aimer un bébé, et tu étais peut-être terrorisée.

T’avais un bébé qui grandissait dans ton ventre, et ça, c’était l’expérience la plus dingue que t’as jamais vécu.

Et puis il y a eu LE MUR.
Le TGV, le 38 tonnes, l’explosion, les coups de feu, la chute du 50ème étage.

On t’a ouvert le thorax, on a arraché ton cœur avec une pelle a tarte, on l’a roué de coups, puis jeté sur l’autoroute où il s’est fait rouler dessus des heures durant.

Puis, on te l’a rendu, on l’a recousu à vif, et on t’a demandé de rentrer chez toi, l’âme meurtrie…

View original post 384 mots de plus

Sorties automnales

La boutique va à votre rencontre sur les marchés. Parce que j’adore échanger avec vous. Voir vos yeux attentifs et émerveillés devant les articles  que je propose. Vous pouvez vous rendre compte du travail fourni. Quand on travaille de ses mains c’est toujours très gratifiant de recevoir des encouragements .

Vous pourrez donc me voir au jardin de ville de Grenoble le samedi 23 septembre de 10h à 19h.

Le lendemain dimanche 24 septembre je participerai à Quelle foire à Mens. Transition énergétique 

Ma tribu

Famille je vous aime …

J’ai fait plein d’enfants comme on me  dit souvent . Je dirais plutôt que c’est mes enfants qui m’ont choisi pour faire de moi leur mère.

5 en tout et si c’était à refaire je ne changerais rien. Même si c’est un boulot à plein temps  d’être maman d’une telle fratrie. On est pas seulement maman mais aussi chef d’entreprise . Car gérer autant d’enfants c’est comme gérer du personnel. Seule différence on est joignable h 24 et on ne connait pas les jours fériés et encore moins les vacances !

La maison et la vie de chacun doivent  être  appréhendées avec souplesse. Il faut savoir s’adapter aux aléas de la vie et aux caractères de chacun qui sont bien évidemment tous différents . On ne peut avoir l’ambition de gérer cette tribu comme il s’agissait d’une petite armée . Chaque personne (Et oui les enfants sont des personnes) a sa sensibilité, son caractère et ses besoins propres.
Les relations entre chaque membre de la fratrie sont importantes. Tous les enfants participent  au quotidien de la famille dont font partie les tâches menagères en fonction de leur capacité. Les rapports entre les aînés et les plus petits sont aussi très enrichissants, un échange mutuel  très gratifiant pour les  grands et stimulant pour les petits.

Les petits sont aidés par les grands tout en respectant leur apprentissage de l’autonomie.

Une entraide se met en place naturellement. Chaque enfant est attentif aux besoins des autres membres de la famille. 

Cest ainsi que les petits derniers deviennent vite débrouillards.

Et l’amour dans tout ça ?

Il y en a beaucoup ! Du condensé d’amour ! Car il est vrai que dans ce tohu-bohu perpétuel il n’est pas facile pour chacun de s’exprimer.  

Ce qu’il manque dans cette famille c’est le … temps .

Alors on va vite a l’essentiel. Parfois avec maladresse et brutalité mais toujours avec affection.  Il règne beaucoup d’ amour dans ce foyer, de partage et ils savent tous qu’ils pourront compter sur chacun des membres de la tribu quand l’un d’eux trébuche ou va mal.

Ils me motivent et sont la raison pour laquelle chaque matin je me lève avec le sourire.

Ces enfants que j’ai mis au monde m’apportent beaucoup au quotidien. Je ne leur ai pas faciliter les choses en leur donnant plein de frères et soeurs mais je pense malgré tout qu’ils savent qu’ils ont tous une part importante dans mon coeur et dans ma vie et même dans mon entreprise Mémamnali  dont le nom vient de chaque prénom de mes enfants.

Soldes Mode Bio

 

On profite de réduction sur les créations licornesques bio pour toute la famille !

De jolis tissus doux et mode  pour vous accompagner vous, votre bébé et l’ensemble de la famille.

 C’est par ici 

Mon cadeau mensuel écolo et coloré 

Parce que cette période  du mois n’est pas toujours drôle et qu’on a envie de produit sain au contact de son intimité, j’ai conçu des kits de découverte pour essayer les serviettes hygiéniques. Vous avez envie d’essayer et de passer au lavable? C’est possible  avec ce kit  découverte. Celle ci sont en coton bio.

Retrouvez cet article dans ma boutique Etsy https://www.etsy.com/fr/listing/535859655/kit-serviette-hygienique-lavable-bio